Charles Bongaerts (Charles Marie Hubert Joseph)
text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêstop of pageback
Charles Marie Hubert Joseph Bongaerts est inscrit au mémorial de la Résistance de la province de Limbourg (NL) sur la
paroi de gauche, ligne 16 #01

Limburg 1940-1945,
Menu principal

  1. Personnes
  2. Evénements/ Contexte
  3. Groupes de la Résistance
  4. Villes et Villages
  5. Camps de concentration
  6. Valkenburg 1940-1945
  7. Les leçons de la résistance

Les résistants tombés au Limbourg NL

précédentbackprochain
 

Charles Bongaerts
(Charles Marie Hubert Joseph)


 07-08-1909 Venlo      23-11-1944 KZ Ladelund, KZ Neuengamme (35)
- Presse clandestine - Police - O.D., service d’ordre - Réseau Bongaerts - Résistance initiale - Heerlen -



Het Grote Gebod – L.O.

    Marié à Trees ( Theresa ) Dahmen. En 1940, Charles était officier de réserve dans l’armée néerlandaise et pendant les cinq jours de la bataille des Pays-Bas, il défendait la "ligne Grebbenberg", que l’armée néerlandaise a tenue jusqu’à la fin, repoussant de lourds assauts par les forces allemandes. Après cela, Charles Bongaerts était à la tête du service d’incendie de Heerlen, centre du district houiller Néerlandais, ce qui lui a permis d’avoir accès à des véhicules qui lui ont permis d’être plus efficace dans la lutte, pas seulement contre les incendies et lui ont permis de jouer un rôle important dans la résistance souterraine. Car il n’avait pas l’intention d’attendre le départ des Allemands pour agir, et il a donc mis en place un groupe de résistance actif au sein des pompiers et de l’OD, qui a également commencé à aider les prisonniers de guerre fuyant l’Allemagne via son réseau d’anciens soldats. [1]
    Ils hébergeaient aussi des aviateurs dans leur maisons et les transportaient vers le sud pour le long voyage vers l’Angleterre via la Belgique, la France et Gibraltar où la Suisse. À une occasion, Charles Bongaerts arrêta un convoi allemand et, prétextant une affaire urgente, fit réparer son véhicule par un mécanicien alors que trois aviateurs américains se trouvaient à l’arrière. [2]
    Avant la guerre, il était journaliste au quotidien Limburgsch Dagblad à Heerlen. Avec quelques autres personnes, il fonda le journal résistant Het Vrije Volk ( Le peuple libre ), à ne pas confondre avec le journal d’après-guerre du même nom. [3]
    Il s’adressait principalement aux mineurs et était très bien informé, car ils avaient leurs gens partout, même chez la SiPo de Maastricht ! [4.1]
    Plus tard, outre les prisonniers de guerre évadés, d’autres réfugiés sont arrivés, notamment des Juifs. Suite à l’infiltration de Vastenhout (Englandspiel) dans le groupe Bongaerts, Peeters, Reijnders et J.M.W. Clevis sont arrêtés le 16 novembre 1943. Van Megen est abattu à Dohnson, en Allemagne, le 5 avril 1945. Peeters meurt à Venlo le 24 juin 1947. Il ne s’était pas remis des épreuves du camp de Buchenwald. Clevis a été libéré en mai 1944, Reijnders seulement après la libération. Charles fut trahi lui aussi et mourut dans un camp de concentration allemand le 23 novembre 1944.
    Sources : Traces de guerre [5] et Traces de guerre [5] et Cammaert [3] et surtout [4] : Chapitre IV §III. Le groupe Bongaerts mêlé à l’Englandspiel : l’affaire Vastenhout. ( en néerlandais )
    Il est enterré à Ladelund. [6]
    Charles Marie Hubert Joseph ( Charles ) Bongaerts figure dans l’Erelijst 1940-1945 ( liste d’honneur du Parlement néerlandais ). [7]

    Notes

    1. Dr. F. Cammaert, Het Verborgen Front – Geschiedenis van de georganiseerde illegaliteit in de provincie Limburg tijdens de Tweede Wereldoorlog. Doctorale scriptie 1994, Groningen
      3. Hulpverlening aan uit Duitsland ontvluchte (Franstalige) krijgsgevangenen, p.136
      2. Stalag Arnoldsweiler
    2. Joseph Marie Phillipe Bongaerts DFC, FC, OHK1
    3. 1. 1940-1945: Het Vrije Volk Heerlen, Enschede, Hengelo. → Lydia Winkel De ondergrondse pers 1940-1945
      2. Het Vrije Volk, dagblad
    4. Dr. F. Cammaert, Het Verborgen Front – Geschiedenis van de georganiseerde illegaliteit in de provincie Limburg tijdens de Tweede Wereldoorlog. Doctorale scriptie 1994, Groningen
      1. 1. Illegale pers, p. 1077
      2. Hoofdstuk 2, p.85, Hoofdstuk 3, p.136, p.142
      3. Hoofdstuk IV §III. De groep-Bongaerts verstrikt in het Englandspiel: de affaire Vastenhout
    5. https://www.tracesofwar.nl/persons/63848/Bongaerts-Charles-Marie-Hubert-Joseph.htm
    6. Neuer Friedhof, K.Z. Anlage, Ladelund, 7 N
    7. Erelijst 1940-1945
    8. Oorlogsgravenstichting.nl
    9. https://www.rug.nl/research/portal/nl/publications/het-verborgen-front(cc35a139-e781-46bd-b062-ede455ecb1d7).html