MenuPeter Josef Schunck, 1873-1960 text, no JavaScript Log in   Deze pagina in het Nederlands Diese Seite auf DeutschThis page in EnglishCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour

 

Peter Josef Schunck, 1873-1960

Voici la version html du texte mentionné ci-dessous. J’ai corrigé quelques passages. Les corrections sont soulignés. Vous trouvez les originaux dans le Rijckheyt, Coriovallumstraat 9, Heerlen, Pays-Bas.

Pour vous donner une impression de cette page, elle fut traduite avec l’aide d’un logiciel. Parce que l’humain prend plus de temps. Revenez ici, si cette traduction soit incompréhensible.

Jusqu’à 1934


 Peter Schunck dans
 l’arbre généalogique

Peter, né le 1873 à Hauset 38), fut le successeur de Johann Arnold. Il a dirigea l’entreprise avec sa mère 39).
Dans l’age de bambin, en 1877, il a appris à Mgr. Savelberg d’embobiner de la laine dans la vieille tissage. On dit que l’écolier Peter Joseph vendit un matin 25 blouses 40).
Sauf Peter travaillaient aussi trois sœurs dans le magasin 41).
Les ateliers produisaient des vêtements de travail pour les agriculteurs et les mineurs. En outre, il y eut le département de la bonneterie et on faisait appel aux travailleurs à domicile 42).
Peter eut quelques activités annexes. Deux carrières, dans le cadre de la pénurie de ciment pendant la guerre : une exploitation de marnes et de calcaires à Kunrade et une société appelée Meerssener Kalkwerken 43).


1912 - Les cars de la Fa. A.Schunck

Il exploitait une entreprise de bus qui comptait trois cars en 1908 44). De cette manière Schunck était le premier opérateur de bus Heerlen. La société desservait les villages environnants et transportait les clients gratuitement vers et depuis l’affaire.


 1924 – Blanchisserie P.Schunck

Il y avait une blanchisserie à Valkenburg. Au début on servait les clients de Maestricht jusqu’au bassin houiller avec la traction chevaline. Après la Première Guerre mondiale, on vendit les filiales non essentielles, qui n’étaient pas toujours rentables 45). Enfin, Peter Joseph fut actionnaire et secrétaire de la NV Heerlensche Glasverzekering-Maatschappij 46).
Après la période de pénurie pendant la guerre suivie en 1918 d’une nouvelle dévaluation du mark allemand, de sorte qu’à Aix-la-Chapelle les textiles étaient souvent beaucoup de fois meilleur marché qu’aux Pays-Bas. Pourtant l’entreprise put rester ferme 47).
A la fin des années 1920, l’affaire était de nouveau profitable et une mine d’or malgré la concurrence de V&D et Hollekamp 48). De nouveau on a acheté à des biens immobiliers dans lesquels de nouvelles succursales furent hébergées. Comme un magasin séparé de lits et de tapis, appelé par la suite Käller-Schunck 49). ( Sous le nom Käller-Schunck, cette affaire fut plus tard propriété d’Arnold Käller et de son épouse Leonie Schunck, la fille de Peter. Le magasin de meubles Hiero d’aujourd’hui à Heerlen en a résulté. Arnold Schunck.) La montée des primes d’assurance témoigne de ces achats de bien immobilier et de ceux faits par son père, mentionnés ci-dessus.

RijckheytFévrier 1904. Peut-être la dernière photo de Johann Arnold Schunck, le fondateur de l’entreprise. À côté de lui, son épouse Anna Maria Küppers. Derrière lui, Peter Josef Schunck, son successeur, à l’âge d’environ 31 ans.
Les autres dames sur l’image sont 4 des 5 filles. A côté de Peter : à gauche Louise, à droite Anna. A côté des parents : Christine et Maria Josephina Hubertina. Elisabeth n’a pas été présente parce qu’elle fut depuis le 13 juillet 1903 comme Sœur Arnoldine chez les Sœurs de l’Amour à Utrecht. Le 16 août 1906, Maria Josephina Hubertina entrerait dans le cloître de St. Josef à Brunssum sous le nom sœur Emma.



Fa. A.Schunck 50 j. 1874-1924
417 - Fa. A.Schunck 50 j. 1874-1924

En 1924, la société célébra son 50e anniversaire. Chaque client a reçu un cadeau souvenir. Un grand portrait du fondateur orna la publication qui fut faite à cette occasion. Les photos montrent une grande mer de fleurs dans le magasin. La presse locale consacrait beaucoup d’attention au jubilé 50).
Dans les années trente, on décida de fermer les ateliers de coudre et de passer à des vêtements de prêt-à-porter. La mode de Schunck était apparemment bonne mais à l’ancienne. Les vêtements pour hommes restaient la pointe de javelot 51).

Glaspaleis

En 1934, eut lieu la célébration du 60e anniversaire. A cette occasion, le personnel et la direction furent immortalisés par le photographe Cohnen devant le théâtre 52). En même temps, la construction d’un nouveau magasin pouvait être commencée à la place des maisons que l’on eut dans la possession. Cinq longues années de discussions ont été précédées et - après que la palissade du “Vuile Hoekje” ( = Petit coin sale) avait été renversé par une tempête et face au danger imminent de l’expropriation - on commença enfin par la construction. Leo, le fils de Peter, eut des contacts avec V&D en référence à des architectes compétents. Il a voyagé à travers les Etats-Unis et en Europe pour voir les grands magasins, tandis que Peter voyagea avec Peutz à Londres et à Nantes pour se faire inspirer. Finalement, ils se sont mis au travail avec l’architecte Peutz pour éviter des problèmes avec Grunsven, le maire de l’époque 53). La question célèbre de la voie de raccordement a également joué un rôle ici 54).



1935 Inauguration du palais de verre

À l’avant, un buste du fondateur Arnold Schunck, que le personnel a donné à cette occasion à la direction.
1)P.Knols, Bauunternehmer; 2)Carla Schunck; 3)Louise Schunck; 4)Christine Schunck; 5)Josephine Schunck; 6)Leonie Schunck; 7)Arnold Schunck; 8)Christine Schunck-Cloot; 9)Mia Schunck; 10)Nolda Schunck; 11)Peter J. Schunck; 12)Deken Nicolaye; 13)Pierre Schunck; 14)Archtect Frits Peutz; 15)Leo Schunck

Après une période de construction d’environ un an, en 1935, le palais fut ouvert. Par la chute du prix du fer la construction fut beaucoup moins cher que prévu initialement. L’inauguration attira plus de 2000 visiteurs 55).
Le personnel donna un buste, représentant Arnold 56). Le bâtiment a été construit marchés à travers une gaine de verre protégée contre les intempéries 57) (L’ordre de Peter Schunck : « Concevois un grand magasin comme un marché empilé à côté du marché ». Pour plus d’informations, allez à la page Glaspaleis sur ce site).
Heerlen dispose désormais vraiment d’un grand magasin, où l’on pouvait acheter tout, comme dans chaque grande ville, pas comme les bazars de village, où tout était en vente aussi. Mais Peter Joseph dit explicitement qu’il s’agit d’un magasin de taille moyenne et pas d’un grand magasin. Schunck se limita au propre domaine d’activités clé et il n’est pas entré dans un champ d’autrui quelconque 58).
Pourtant, l’édifice eut également quelques défauts. Christine, l’épouse de Peter, prévoyait correctement que le verre apporterait des problèmes avec la température et que ce serait peu rentable en référence à la répartition des compartiments et à la présentation de la marchandise 59). Les ateliers de couture furent hébergés provisoirement au quatrième étage, tandis que la maison d’habitation pour la famille Schunck fut réalisée sur le toit avec le « daktuin » (jardin de toit) 60). L’architecte Peutz publiait dans des revues internationales et a mis ainsi Heerlen sur la carte architecturale 61).
La politique nationale s’est émis de façon désobligeante. Tandis que le temps de travail hebdomadaire fut réduit dans les mines à quatre jours, un grand magasin fut construit: « Seulement un fou peut ériger un tel bâtiment dans une telle dépression. C’est une entreprise casse-cou », déclara le ministre Verschuur, qui visita Heerlen à l’époque 62).
En 1939, Peter acheta l’immeuble de la Twentsche Bank. Par conséquence, Schunck eut l’ensemble du bloc en sa possession. Cela lui donna la possibilité de réaliser son idée depuis 40 ans, c.à.d. un passage indépendant, pour connecter la place Emmaplein avec le marché 63). (Plus d’info ci-dessous)
En 1941, l’atelier de confection fut élargi avec des machines pour le département des pantalons 64). (Lisez plus dans l’interview avec Pierre Schunck sur ses activités dans la résistance. Là, il dit e.a. : „In 1941 kwam de vergunning voor produktie van mijnkleding van de firma Schunck te Heerlen in gevaar, als er geen afzonderlijk produktie-apparaat kwam. Ik werd aangezocht om deze organisatie op mij te nemen (mijn feitelijk vak).“ Ce fut le début de SKIL - Schunck's Kleding Industrie Limburg).
Environ 1942, on décida de protéger la fortune de famille. Pour empêcher qu’après la mort du père (Peter Joseph) son capital se perdrait, quelques exigences générales furent suggérées. Par example, que la fortune soit protégée contre chaque mauvaise gestion ; qu’il y ait une séparation entre le capital et la prestation ; que ceux qui exploitaient l’affaire avec le père obtiennent une bonne récompense et qu’ils aient une sécurité pour l’avenir de pouvoir continuer l’affaire ; que le nom de Schunck donne un avantage à chaque enfant dans une même mesure ; que la concurrence interne indésirable soit évitée ; que chacun reçoive une chance de dans l’affaire, d’y travailler ou de la représenter à une capacité prouvée. Le père resterait aux leviers de commande. À part de ces exigences générales, il fut nécessaire de tenir compte de la situation actuelle. Une coopération entre Leo et Pierre Peter Schunck et Arnold Käller fut exclue (Pierre fut certes actionnaire, mais pas dans la direction de la N.V. A.Schunck). Leo et Christine Dohmen-Schunck aspiraient à des actions individualistes et non concertées, sans contrôle par la famille, ce qui pourrait mener à des tensions dans la direction. Arnold Käller voulut démarrer une propre entreprise à partir de pièces de Schunck, pour lequelle les deux (Leonie & Arnold Käller-Schunck?) reçurent la permission. En raison de la pénurie de biens à cause de la guerre, le plan ne fut pas mis en œuvre.

La voie de raccordement

Bongerd 1917
Glaspaleis (1935)
St. Pancratius


 A = la connection entre le
   magasin ancien et le Glaspaleis
 B = Vroom & Dreesman (voir texte)
 C = Magasin de parapluies Logister
http://en.wikipedia.org/wiki/Glaspaleis

Ci-après, la commune reprit le plan pour construire la voie de raccordement, tandis que Schunck fut disposé à livrer une contribution aux coûts. V&D collaborait aussi à une construction possible. Pendant la construction de l’immeuble de V&D (1921) et du palais de verre (1935) on tenit compte avec la construction prévue de cette rue. Des problèmes entre V&D et la commune en ce qui concerne l’égout municipal ou aussi le Vlot furent réglés à l’amiable par la société Schunck. Le 30 Juin 1937, le conseil municipal décida d’imposer une interdiction de construire sur le terrain, que fut destiné à la construction de la rue. Schunck était encore disposé à une contribution financière pour la construction de la rue. Après, devrait s’avérer que dans le plan de construction de V&D figura un passage, que pour eux la commune ne fut pas obligée de construire la rue. V&D s’est adressé à Schunck lui-même pour construire dans l’accord la voie de raccordement entre le passage planifié et le passage existant. En 1939, on a empêché qu’une bande de terrain appelée Het Vlot, à savoir de l’accès au passage de Schunck, serait vendue par la commune à V&D.
Finalement, la commune de Heerlen a cherché une solution comme un passage au lieue d’une rue, en raison des coûts associés. On ne put plus attendre aucune coopération de la part de V&D, ce qui se montra clair au cours des années 1939 et 1940. Toutes sortes de négociations de la part de Schunck ne menaient à rien. Schunck lui-même avait l’impression que l’opposition de V&D apparut seulement après la construction du palais de verre. Finalement, Schunck demanda dans sa lettre mentionnée ci-dessus de 1945 si le collège municipal soit incliné à construire la voie de raccordement avec une contribution financière de Schunck.

Arrangement

Peter J.Schunck + Fam
  La famille Peter Schunck,
 Christine Cloot et leurs enfants, environ 1930.
 B: Josephine, Leo, Leonie.
 A: Chris, Lou, Nolda, Peter Schunck,
  Carla, Christine Cloot, Mia, Pierre

Peter Schunck souhaitait un arrangement juste pour tous ses enfants. À cause de ses mérites, Chris recevrait le pouvoir de disposition complète à Geleen et elle aurait la succession là-bas sous son contrôle. Pour ce but, à Geleen une SA fut fondée, dont elle pourrait acheter les actions avec ses parts à l’SA à Heerlen. Leo obtiendrait une position inattaquable dans la société à Heerlen, une position dominante qui assurerait la succession de ses descendants. Pierre, qui eut déjà démissionné pour ne pas déranger la coopération dans la direction, voulait pour ses enfants que sa position en tant que fils aîné ne perdit pas et a réclamé le même droit de succession que Leo.
Le problème Pierre - Leo pourrait être résolu au moyen d’une certification des actions du père dans la SA à Heerlen. Finalement, tout fut stipulée dans l’acte de société en commandite (Commanditaire Vennootschap, CV), dans laquelle Leonie Käller-Schunck, Joséphine Stahl-Schunck et Peter Joseph Schunck ont obtenu le droit d’adhérer en tant que partenaires dans la CV, s’ils auraient versé un capital avant le 1er janvier 1946 a 65). Ici, quelque chose n’est pas correct. S’agit-il ici de Peter Joseph (Peter) ou de son fils, Peter Joseph Arnold (Pierre) ?
Pierre n’est apparemment pas devenu un partenaire. Leo attendit opposition de son côté encore en 1966 à une nouvelle fondation possible d’une affaire sous le nom de Schunck, au fond une répétition du problème Käller de 1942. Il ne fut pas permis que d’autres membres de la famille utilisent le nom de Schunck dans le bassin houiller si les mêmes produits furent vendus 66). ( Leo attendait cette résistance particulièrement aussi, parce qu’il avait protesté quand Pierre ouvrit un magasin de confection pour hommes et garçons à Maastricht sous le nom de Schunck Jr. Là, Peter Joseph a fait acte d’autorité en disant que Maastricht n’est pas dans le bassin et donc assez éloigné. A.S.)
Peu de documents témoignent des activités, en particulier de Leo pendant la guerre et l’immédiat après 67). (NB : 1.] Vous êtes en train de lire l’introduction aux archives Schunck, non seulement du commerce, mais encore privées, qui furent trouvés dans la maison de Leo Schunck après son décès. 2.] Heerlen et ses environs furent libérés en septembre 1944. A.S.). En Juin 1944, un journal d’un comité pour la promotion des ouvrages en stuc rapporte détaillée des vitrines de Schunck, où l’on a utilisé de stuc et où les poupées furent habillées de costumes historiques du XVIII siècle 68).
Pendant la Seconde Guerre mondiale le palais de verre fut frappé à trois reprises. Après la guerre (ç.a.d. après sept. 1944, jusqu’à 1945. A.S.), il a servi de quartier général pour les généraux ricains Patton et Simpson, de rest center (centre de repos) pour les Américains et des unités de la résistance Française. Seulement après 1945 une croissance claire commença 69).
Néanmoins, on essaya déjà en 1945 d’obtenir un pied d’appui solide à Maastricht 70).
En 1946, il est devenu clair que l’expansion de l’affaire fut nécessaire. Pour cela on eut besoin du terrain de l’ancien magasin de parapluies Logister, que fut acheté pour fl 2.000.000 seulement en 1960. Auparavant, le terrain nécessaire que Logister seulement en 1960 pour 2.000.000 fl a été achetée 71).

75e anniversaire

Buste Peter J. Schunck
 Buste en bronze
 de Peter Schunck

En 1949, le palais de verre servit de boutique à nouveau. Cette année, la célébration du 75e anniversaire. Le Conseil exécutif, composé de P. Schunck père, Leo Schunck et Frans Dohmen, joua sur tous les registres. Il y eut une belle brochure fabriqué en lettres d’or et des photographies, dont certaines, qui ont été utilisés dans les anniversaires précédentes. Peter Schunck fut décrit comme le fondateur du nouveau magasin, tandis qu’Arnold fut appelé le fondateur de l’entreprise.
Le personnel donna une buste en bronze de Peter Joseph Schunck, conçu par Charles Voss. Il y avait un grand feu d’artifice du jubilé, appelé feu d’artifice de triomphe Schunck, dédié à l’ensemble du bassin houiller Néerlandais. Il y avait de la place pour des dizaines de milliers de personnes. Les télégrammes de félicitation conservés donnent une bonne image des relations de l’entreprise et de la participation de la population à l’événement. Naturellement la presse locale a rapporté avec une grande attention pendant toute la semaine de l’anniversaire. En ce moment-là, 300 employés y ont travaillé 72).

Schunck Geleen
Opening Schunck Geleen 1957

Les succursales

En 1953, le marché couvert a ouvert un tout nouveau concept, appelé un service de base, où le client peut acheter par l’auto 73).
En 1954, Peter ouvert une succursale à Geleen 74).
Photos témoignent des fenêtres magnifiques 75).
On pouvait le trouver chaque jour dans son magasin jusqu’au grand âge. 76).

Epilogue



† Peter Joseph Schunck


† Peter Joseph Schunck

Peter Josef est mort 13 Juillet 1960, un an après la mort de sa femme 77). Il fut appelé un homme actif et noble 78). En raison de ses prestations et de sa prévoyance Peter fut appelé « Peter le Grand » en 1961. Il fut en effet le personnage central du cœur commercial de la région minière, un casse-cou, un voyant, qui par le palais de verre a montré que Heerlen est devenue une grande ville 79). Il fut un homme qui ne prenait aucun risque excessif, dit Leo en 1964 80). Y ont travaillé à cette époque [1964] un total de 400 employés dans le palais de verre et la succursale à Geleen 81).


38 Ailleurs: Hergenrath, N°inv. 468, doodsprentje; Krüll Commerçant Peter Schunck, 127
39) N°inv. 209; N°inv.495, biographie
40) N°inv. 3 papiers 75e anniversaire
41) N°inv. 495, biographie, les sœurs debout dos de l’ouvrage mentionné N°inv réception. 241
42) N°inv. 495, biographie
43) Carrière de chaux voir N°invs. 289, 300, 307,355, plus Sener Lime Works N°inv. 307
44) Peut-être 4 bus, Heerlen van dorp tot stad, 29; ailleurs: ... 3 bus, achetés en 1908. En 1912, il y eut un endroit réparation, Heerlen van dorp tot stad, 96; 4 bus vers 1924 N°inv acheté. 3, 75e anniversaire, alors qu’un certain Pie pilote Ramaekers, en 1914, fut l’un des premiers autobus, N°inv. 446
45) N°inv. 495, biographie
46) N°inv. 660
47) N°inv. 2, N°inv. 3 papiers 75e anniversaire,
48) N°inv. 495, biographie
49) N°inv. 495, biographie
50)
51) N°inv. 495, biographie
52) N°inv. 2
53) N°inv. 495, biographie, N°inv.3 papiers 75e anniversaire.
54) N°invs. 174, 175, 178. La lettre dans la N°inv dernier. Schunck de B & W en date du 22 Novembre 1945 donne un résumé clair des origines et du développement de la dispute. En 1914, mais certainement en 1915 par C. Canter et J. Rutten, peut-être initié par Peter Joseph Schunck, un plan pour la construction d’une route reliant la Geleenstraat et Bongerd conçu,
55) N°inv. 89 articles de journaux
56) N°inv.88, tableau
57) N°inv. 3 papiers 75e anniversaire; Peutz 1936, 63; N°inv. 495, biographie, N°inv. 89 Le drapier
58)Pour le bazar terme et voir boutique N°inv. Brochure 177, V&D sur l’ouverture; préavis Peter Joseph N°inv. 89 drapier
59) N°inv. 495, biographie
60) N°inv. 89 Le drapier
61) Voir la bibliographie et N°inv. 89
62) N°inv. 3 papiers 75e anniversaire
63) N°inv. 155, article 1939, qui décrit également l’émission Raft.
64) N°inv. 148
65) N°inv.Septembre
66) N°inv. 8, 17,
67) N°invs. 261, 262
68) Enregistré en N°inv. 89 Pour les photos de la vitrine consulter l’index.
69) N°inv. 209
70) N°inv. 10
71) N°inv. 179
72) N°inv. 2, N°inv. 3 papiers 75e anniversaire; N°inv.141
73) N°inv. 36, 1969 entretien
74) N°inv. 188-192
75) Voir en particulier la N°inv album photo. 450
76) N°inv. 12 Entre le Décembre Rails 1961, p. 32, 33,
77) N°inv. 668
78) N°inv. 3, 75e anniversaire
79) N°inv. 12 Entre le Décembre Rails 1961, p. 32, 33,
80) N°inv. 137, discours
81) N°inv. 36 Interview 1969.