Leo Penders ()
text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
Leo Penders est inscrit au mémorial de la Résistance de la province de Limbourg (NL) sur la
paroi de gauche, ligne 12 #01

Limburg 1940-1945,
Menu principal

  1. Personnes
  2. Evénements/ Contexte
  3. Groupes de la Résistance
  4. Villes et Villages
  5. Camps de concentration
  6. Valkenburg 1940-1945
  7. Les leçons de la résistance

Les résistants tombés au Limbourg NL

précédentbackprochain
 

Leo Penders


 01-07-1914 Voerendaal      24-04-1945 Bergen-Belsen (30)
- Aide aux clandestins - Gulpen - Les ecclésiastiques - Voerendaal -



Het Grote Gebod – L.O.

    Le vicaire Léon Marie Hubert Penders était en charge du sous-district 2 de la LO avec les localités de Gulpen, Reymerstok et Wylré. ( Voir carte 45. District de Gulpen : division en sous-districts. Cammaert VIb, p.693 [1] et OSM [5]) et détermine la politique financière du district à partir du 12 janvier 1944. Le 21 juillet 1944, le vicaire Penders et J.H. Ortmans de Wahlwiller sont arrêtés ( Cammaert VI, p.654 [1] ) et peu après dix autres dirigeants du district de Gulpen. Cette action sera plus tard connue sous le nom de Klap van Wittem [2][3.1] ( Coup de Wittem ).

    Dans les archives de l’OGS ( Commission néerlandaise des sépultures de guerre ), dossier de Leon Penders, il y a un formulaire A8963 du Dienst Identificatie en Berging ( Service d’identification et de récupération ), bien qu’il ne soit pas clair par qui il fut rempli. On peut y lire ce qui suit :
    Arrêté en juillet 1944 et enfermé dans la prison de Maastricht. Le 4 ( ? ) août à Vught ( Brabant du Nord ) et le 6 septembre à Oranienburg ( Allemagne ). Le 6 février à Bergen-Belsen. Décédé à Bergen-Belsen dans la nuit du 24 au 25 avril 1945, vraisemblablement de dysenterie, après s’être remis du typhus. [4#9]

    Ces archives contiennent également une copie sur laquelle est écrit à la main : ’Terugblik’ ( Revue ) juillet 1986, Camp de concentration de Bergen-Belsen, avec une photo de Leo et le texte suivant :
    LEO PENDERS
    Père des plongeurs ( clandestins )
    Nom officiel : LEON MARIE PENDERS.
    Né le 1er juin 1914, dans le village de Voerendaal près de Heerlen, prov. du Limbourg. Il fut ordonné prêtre en 1935 et devint vicaire à Gulpen en 1939. Appartenait à l’LO de Gulpen. Son nom de résistance était « Leo ». Son engagement auprès des clandestins lui valait le titre de « père des plongeurs ».
    À la suite d’une trahison, il fut arrêté le 21 juillet 1944 et envoyé au bunker de Vught via Maastricht. Là, il disait à ses compagnons de détention, entre autres choses : « Eh bien, pourquoi devrais-je me lamenter ? Si je n’avais pas été dans une prison allemande, j’aurais honte de monter sur une chaire après l’occupation. »
    De Vught, il fut transporté à Oranienburg, puis au camp de concentration de Bergen-Belsen. Il y vécut assez longtemps pour voir la libération, mais mourut le 24 avril 1945, des suites de la misère et des privations qu’il avait endurées.
     [4#11]

    Voir aussi la "Korte biografie van drie Voerendaalse verzetsmensen" (Courte biographie de trois résistants de Voerendaal) [5], dont Leo Penders.
    Plus d’informations de fond également dans Verzet in het Mergelland (Résistance dans le Mergelland) de Rosalie Sprooten [3]

    Les honneurs :

    • La place devant l’église de Gulpen porte son nom : Kapelaan Pendersplein. [6]
    • Il est mentionné sur le monument à Voerendaal près de l’église de St. Laurentius. [7]
    • Médaille Commémorative Française de la Guerre 1939-1945 avec barette Libération [8], pour le soutien particulier apporté aux prisonniers de guerre français qui avaient réussi à échapper à la captivité allemande pendant l’occupation allemande.

    • Leo Penders figure dans l’Erelijst 1940-1945 ( liste d’honneur du Parlement néerlandais ). [9]

    Wikimedia
    Médaille commémorative de la guerre 1939-1945

    Notes

    1. Dr. F. Cammaert, Het Verborgen Front VIb, De Landelijke Organisatie voor hulp aan onderduikers, VIII-IX
    2. Klap van Wittem
    3. Rosalie Sprooten, Bericht aan Hare Majesteit (1991)
      1. Verraad of infiltratie?
      2. Verzet in het Mergelland
    4. Archief Oorlogsgravenstichting, Dossier Leon Penders • #9#11
    5. Korte biografie van drie Voerendaalse verzetsmensen
    6. Open Street Map • GulpenKapelaan Pendersplein
    7. Voerendaal, verzetsmonument
    8. Médaille commémorative de la guerre 1939–1945, Wikipédia • NederlandsEnglishFrançaisItaliano
    9. Erelijst 1940-1945
    10. Oorlogsgravenstichting.nl
    11. Wikipedia NL: Leo Penders