Johannes Hubertus Rijnders <i>(Jan)</i>
text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
Johannes Hubertus Rijnders n’est pas ( encore ?) sur les murs de la chapelle.
Liste


Monument aux morts à Aachen-Eilendorf

Limburg 1940-1945,
Menu principal

  1. Personnes
  2. Evénements/ Contexte
  3. Groupes de la Résistance
  4. Villes et Villages
  5. Camps de concentration
  6. Valkenburg 1940-1945

Tous les résistants tombés au Limbourg NL

précédentbackprochain
 

Johannes Hubertus Rijnders (Jan)


 12-07-1920 Valkenswaard      18-10-1944 Aachen (24)
- Clandestins - Brigade blanche (Belgique) - Les soldats néerlandais -



brabantsegesneuvelden.nl …

    Jan Rijnders était conseiller fiscal et membre de la Résistance.
    Il était originaire de Valkenswaard et y est également enterré. Pendant la guerre, il collaborait avec la Brigade blanche ou l’Armée secrète en Belgique. [1]
    Pendant l’occupation allemande, il s’est caché pour éviter d’être envoyé en Allemagne pour y faire du travail forcé, et il entra en contact avec la résistance organisée. [7]
    Dans les archives de l’Oorlogsgravenstichting (Fondation des sépultures de guerre) se trouve une déclaration de la police municipale de Valkenswaard datant de l’après-guerre :
    Pendant l’occupation, il travaillait dans la résistance. Ce faisant, il collaborait avec des membres de la « Brigade blanche » en Belgique. [1]
    Lui et toute sa famille étaient absolument fiables sur le plan politique. Son père et ses deux sœurs ont passé un certain temps dans le camp de concentration allemand à VUGHT. L’un de ses frères a déserté son poste de policier lorsqu’il devait exécuter des ordres pour les Allemands. Il essaya de s’échapper en Angleterre, mais fut probablement tué en chemin.
     [2#3][3]
    Le site Internet brabantsegesneuvelden.nl dit au sujet de Jan :
    Après la libération du sud des Pays-Bas au cours des mois de septembre et octobre 1944, il se porte volontaire pour le service militaire et est autorisé à s’entraîner avec une unité de l’armée américaine. Il participe à l’encerclement de la ville d’Aix-la-Chapelle par les Alliés et est mortellement blessé par des éclats d’une bombe à fragmentation. Il y succombe à ses blessures le 18 octobre 1944. [7]

    Jan Rijnders fut inclus dans cette liste car il mourut juste de l’autre côté de la frontière en tant que membre des forces américaines qui avaient libéré le sud du Limbourg avant. Nous ne savons pas s’il était alors déjà un membre.
    Il est enterré dans le cimetière catholique de Valkenswaard. [2#10][4]
    Il figure dans l’« Erelijst 1940-1945 » ( liste d’honneur du Parlement néerlandais ). [5]

    Notes

    1. Witte brigade / brigade blanche, Wikipedia • NederlandsDeutschEnglishFrançais
    2. Johannes Hubertus Rijnders, Dossier oorlogsgravenstichting • #3#10
    3. Chris Rijnders
    4. openstreetmap Begraafplaats St. Willibrordus Valkenswaard
    5. erelijst.nl Johannes Hubertus Rijnders
    6. Oorlogsgravenstichting.nl
    7. https://brabantsegesneuvelden.nl/persoon/jan-rijnders-valkenswaard-1920