Franciscus Marinus Caspar Marie Eyck <i>(Frans)</i>
text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
Franciscus Marinus Caspar Marie Eyck est inscrit au mémorial de la Résistance de la province de Limbourg (NL) sur la
paroi de droite, ligne 18 #04


Limburg 1940-1945,
Menu principal

  1. Personnes
  2. Evénements/ Contexte
  3. Groupes de la Résistance
  4. Villes et Villages
  5. Camps de concentration
  6. Valkenburg 1940-1945

Tous les résistants tombés au Limbourg NL

précédentbackprochain
 

Franciscus Marinus Caspar Marie Eyck (Frans)


 25-06-1922 Heerlen      23-09-1944 Roermond (22)
- Sittard -

    Frans Eyck était grossiste. [1]
    Depuis le début du mois de septembre 1944, la SiPo-Maastricht mène une existence plus ou moins nomade. Pendant leur séjour à Maasniel, à la mi-septembre, Nitsch, Conrad et Fiebig abattent près de la frontière allemande trois jeunes habitants de Sittard, F.J.A. Clemens, M.H.F.Schadron et F.M.C.M. Eijck. Tous trois s’étaient rendus dans le centre de leur ville natale le 18 septembre pour célébrer la libération. A ce moment-là, Sittard n’était pas encore complètement purgée d’Allemands. [2]
    Sur tracesofwar.nl, la séquence des événements est décrite comme suit :
    Dans la soirée, ils sont arrêtés par un groupe de 30 soldats allemands encore présents. Ces derniers avaient entendu dire qu’un soldat avait été abattu par des civils. Les Allemands arrêtent au total 20 personnes, qui sont remises à diverses autorités. Clemens et Cie ont la malchance de se retrouver dans les mains de la Sipo. Ils sont abattus par les officiers du SD Nitsch, Conrad et Fiebig. Cammaert suppose que cela s’est produit le 20 septembre 1944 ou aux alentours de cette date. Le lendemain, deux policiers allemands signalent qu’il y a deux morts et un blessé grave près de la frontière. Ce dernier a ensuite été abattu par Nitsch ou Schut. L’Oorlogsgravenstichting (Fondation néerlandaise des sépultures de guerre) donne la date du décès comme étant le 23 septembre 1944. [3]
    Il n’y a pas de tombe connue pour les trois amis. [4]

    Notes

    1. Archief Oorlogsgravenstichting (@ Nationaal archief),
      Dossier Frans Eyck #2
    2. Dr. F. Cammaert, Het Verborgen Front – Geschiedenis van de georganiseerde illegaliteit in de provincie Limburg tijdens de Tweede Wereldoorlog. Doctorale scriptie 1994, Groningen
      6. De Landelijke Organisatie voor hulp aan onderduikers, p. 623
    3. tracesofwar.nl Frits Clemens
    4. Oorlogsgravenstichting.nl